Renault Trucks et ses partenaires préparent le véhicule diesel de demain

Renault Trucks développe, avec un consortium de 13 partenaires, un ensemble poids lourd complet réunissant différentes technologies innovantes. L’objectif de ce projet collaboratif baptisé FALCON : réduire la consommation de carburant de 13 % des véhicules diesel.

D’ici à 2025, les nouveaux poids lourds immatriculés en Union européenne devront réduire leurs émissions de CO2 de 15%. C’est dans ce nouveau contexte règlementaire que Renault Trucks poursuit ses recherches pour améliorer l’efficacité énergétique des véhicules diesel. Le projet collaboratif FALCON consiste à mettre au point un véhicule laboratoire, baptisé Optifuel Lab 3, pour démontrer une réduction de 13% de la consommation de carburant, une étape en 2020 dans l’objectif de réduction réglementaire de CO2 à l’horizon 2025. Sélectionné par Bpifrance dans le cadre du 23ème appel à projets du Fond Unique Interministériel, ce projet a été labellisé scientifiquement par Mov’eo ainsi que par les pôles CARA, Véhicule du Futur et CAP Energies. « Notre objectif est d’intervenir sur un grand nombre de postes de consommation différents avec une approche système complet », confirme Georges d’Aviau de Ternay, chef de Projets – Études Avancées chez Renault Trucks.

“Mov’eo a labellisé scientifiquement le projet”

Georges d’Aviau de Ternay, Chef de Projets Études Avancées, Renault Trucks

La conception d’Optifuel Lab 3 mobilise un consortium de 13 partenaires. La remorque du véhicule est développée par le groupe Fruehauf en partenariat avec l’entreprise innovante Styl’Monde pour les carénages. Elle devra pouvoir prendre automatiquement une forme optimisée en exploitant l’espace libre de chargement grâce à un système intégré de contrôle commande et de capteurs. L’aérodynamique du tracteur sera conjointement améliorée grâce au remplacement des rétroviseurs par des caméras et à une nouvelle conception du premier montant de la cabine (pied A) qui sera issue d’une thèse de doctorat menée par le Laboratoire de Mécanique des Fluides et d’Acoustique de l’École Centrale de Lyon. Les carénages latéraux seront aussi élargis et conçus en matériau souple par Polyrim, comme les extensions de déflecteurs latéraux qui assureront une continuité entre le camion et la remorque. Michelin développera des pneumatiques qui offriront une faible résistance au roulement grâce à l’intégration de briques technologiques innovantes issues de projets de recherche. Sur les parcours réalisés par Optifuel Lab 3, les données de navigation et de trafic seront récoltées par Benomad, les données météorologiques par Wezzoo et celles concernant les pneumatiques par Michelin, pour être exploitées par des contrôleurs prédictifs optimisés de vitesse et du système de refroidissement. Ce dernier système sera équipé de nouveaux actionneurs pour accroître les gains énergétiques. Une nouvelle Interface Homme-Machine sera spécifiquement développée en partenariat avec l’IFSTTAR pour offrir au chauffeur un système d’aide à la conduite économe, efficace et ergonomique. Enfin, l’ensemble de la chaîne cinématique (moteur, boîte de vitesse, pont) bénéficiera de lubrifiants à faible viscosité de nouvelle génération développés par Total pour des frottements diminués. Des études de performance sur le système de récupération de chaleur seront menées conjointement par Renault Trucks, Faurecia, l’IFPEN et Enogia. « Nous sommes dans le planning annoncé. Les études ont d’ores et déjà été réalisées pour permettre l’assemblage du tracteur sur le site de Renault Trucks à Saint Priest. L’ensemble du convoi est prévu d’être assemblé cet été », annonce Georges d’Aviau de Ternay.

www.renault-trucks.com

 

Chiffres-clés
  • Objectif : améliorer l’efficacité énergétique des véhicules diesel en réduisant leur consommation de carburant
  • Partenaires : Faurecia, Michelin, Total, Fruehauf, Wezzoo, Benomad, Styl’Monde, Polyrim, Enogia, IFP Énergies Nouvelles, École Centrale de Lyon (LMFA) et IFSTTAR (LTE et LESCOT)
  • Financements obtenus : 2,3 M€

Cette vidéo ne peut pas être affichée puisque vous n'avez pas accepté les cookies de YouTube.

Cliquez ici pour visionner la vidéo sur le site de YouTube.

Cliquez ici pour éditer vos préférences de cookies.