BIOSCA

Surfaces Autonettoyantes Oléophobiques BioInspirées pour un environnement d'intérieur Automobile
  • Statut : En cours
  • Coordinateur / Pilote : Université de Nice Sophia Antipolis
  • Durée : 36 mois
  • Type d'appels à projets : ANR
  • Appel à projet : ANR 2018
  • Budget global : 1388912.21 €
  • Partenaires : Faurecia - Site de Meru, RENAULT- SITE DU TECHNOCENTRE, Université de Nice Sophia Antipolis, Université de Pau et des Pays de l’Adour
  • Pôle labellisateur : Mov'eo

Surfaces Autonettoyantes Oléophobes BioInspirées pour un environnement d'intérieur Automobile Le développement rapide de nouvelles formes de mobilité basée sur l’auto-partage, avec de fréquents changements de conducteurs et d’occupants du véhicule, renforce le besoin de développer des surfaces de matières d’intérieur automobile ayant des propriétés d’anti-salissure et d’auto-nettoyage, particulièrement contre des dépôts huileux. En s’appuyant sur des modèles de texture et de composition de surfaces superoléophobes, bioinspirées d’espèces naturelles comme les collembolles, le projet BIOSCA rassemble deux laboratoires de recherche spécialisés dans la fonctionnalisation bioinspirée de surfaces, et deux acteurs majeurs de l’industrie automobile. Il combine 1) la préparation et la structuration de surfaces de polymères à l’échelle micro et nanométrique, 2) leur fonctionnalisation chimique pour diminuer l’énergie de surface, 3) l’évaluation des performances sur des échantillons de matières d’intérieur automobile et de l’industrialisation du procédé. Ce projet de recherche appliquée s’appuie sur la complémentarité des expertises scientifiques des partenaires académiques. L’un des laboratoires a développé un expertise pour créer des films de polymères présentant des caractéristiques topographiques particulières avec ue organisation hiérarchique et une rugosité ré-entrante particulièrement pertinente pour la superoléphobicité. Cette topographie peut être obtenue par un procédé de « figure de souffle » (« breath figure » or BF process) conduisant à la formation de films en nid d’abeille dans un réseau hexagonal compact après séchage à partir d’une solution polymère projetée sur le substrat dans un flux d’air humide. Le procédé peut aussi combiner l’auto-assemblage à l’échelle nanométrique de copolymères diblocs. L’autre laboratoire de recherche, coordinateur du projet, est l’un des leaders mondiaux dans la préparation des surfaces superhydrophobes/superoléophobes bionspirées grâce à une conception moléculaire développée depuis le dépôt de polymères jusqu’à leur nanostructuration et fonctionnalisation chimique de surface en utilisant des traitements électrochimiques ou assistés par plasma. Les partenaires industriels sélectionneront des pièces d’intérieur automobile d’intérêt pour recevoir un traitement anti-salissure et auto-nettoyant, et vont préparer des échantillons de matériaux, éventuellement peints ou recouverts d’un film. Après leur traitement par les procédés des partenaires académiques ces échantillons seront soumis à une série de tests standardisés pour valider et quantifier leurs performances, en incluant la durabilité après vieillissement. Ils vont aussi analyser la faisabilité technique et économique de l’industrialisation du procédé, avec des critères de conformité environnementale et des objectifs de coûts. Une extension possible à d’autres pièces automobile et à d’autres secteurs industriels sera aussi examinée.

Contact :

Frédéric GUITTARD

Université de Nice Sophia Antipolis