COVID 19: des masques made in ACM

Conçus par la société nouvelle ACM des Monts d’Andaine (Orne), les premiers masques de protection grand public « Refi 96 » ont été produits en début de semaine.

Le gérant avec Anouar responsable du centre d'essai et de l'industrialisation.
Frédéric Guihal, gérant, avec Anouar responsable du centre d’essai et de l’industrialisation. (©Le Publicateur Libre)

Implantée depuis 35 ans à La Sauvagère et spécialisée dans la fabrication de moules en acier pour injection plastique, la société nouvelle ACM (Atelier des compagnons moulistes) est fortement impactée par la crise sanitaire depuis plusieurs mois.

« Nous travaillons avec tous les secteurs, automobile, médical, cosmétiques, agroalimentaire, électroménager, qui sont aussi touchés, explique le gérant Frédéric Guihal. L’exportation représente 40 % de notre chiffre d’affaires notamment l’Irlande, les Etats-Unis, avec les difficultés d’acheminement que cela peut représenter actuellement ».

Afin de compenser la baisse d’activité constatée depuis le confinement, le responsable a mobilisé ses 17 salariés dans la conception et la fabrication d’un produit dans l’air du temps : un masque de protection grand public.

Un masque lavable et recyclable
Un premier kit sorti des ateliers de la société nouvelle ACM des Monts d'Andaine (Orne).
Un premier kit sorti des ateliers de la société nouvelle ACM des Monts d’Andaine (Orne). (©Le Publicateur Libre)

Baptisé « Refi 96 » (Re pour respiration, Fi pour filtration et 96 pour le taux de filtration), « ce masque grand public, hypoallergénique, est fabriqué à partir de thermo plastique expansif. Il ne craint pas la pluie, observe Frédéric Guihal. Lavable et stérilisable, il a une durée de vie de un an. Il possède une barrette nasale métallique fabriquée chez MDP, qui solutionne les soucis de buée sur les lunettes.

Nous avons déposé notre brevet à l’INPI et nous venons d’obtenir l’homologation par le laboratoire national de métrologie et d‘essais

Frédéric Guihal, Gérant de la société nouvelle ACM

Le kit complet comprend : un masque (taille 1 ou 2) « qui est blanc, mais on peut proposer 17 couleurs si besoin pour le personnaliser » ; un élastique réglable en fonction du visage ; un paquet de recharges de 28 filtres lavables 10 fois, fournis par une société de Flers. Le tout étant 100 % recyclable. « Nous attendons l’homologation de ces filtres très prochainement » note le gérant.

A noter que les notices ont été fabriquées par l’imprimerie Compédit-Beauregard de La Ferté-Macé. Cette innovation est le fruit du travail de toute l’équipe « qui a participé à sa conception de A à Z, en apportant des modifications ici ou là au fil des essais ».

Où en trouver ?

Pour le lancement de la fabrication, l’entreprise table dans un premier temps, sur une production quotidienne de 800 masques. « Nous sommes en train de travailler sur sa commercialisation en France, confie le directeur. Nous prenons différents contacts avec des réseaux de distribution auprès des pharmaciens, des grandes surfaces. Rien n’est encore acté ».

S’agissant du prix, celui n’est pas encore arrêté : « mais il sera concurrentiel sur une année, notamment par rapport aux masques jetables ou en tissu. Ce sera entre 5 et 10 centimes d’euros par jour

Les personnes intéressées par ce produit et souhaitant savoir où il sera commercialisé, sont invitées à contacter l’entreprise dans les semaines à venir.

Contact
Société nouvelle ACM
15, route de Bellou
La Sauvagère
02.33.30.68.80
contact@acm-groupe.com
 
source: lepublicateurlibre.fr