1ères rencontres internationales Automobile

22 mars 2018 – Paris 14e

Business France, en collaborations avec les Pôles Mobilité et la PFA, organise la 1ère édition des Rencontres Internationales de la Filière Automobile le 22 mars 2018 à Paris (14ème).

Découvrez les opportunités d’affaires à l’export: projets industriels, électromobilité, voiture connectée.

Assistez aux tables rondes en plénière qui se dérouleront le matin et aux rendez-vous BtoB l’après-midi.

Focus sur Allemagne, Chine, Etats-Unis, Scandinavie, Singapour, Espagne, Russie et Pays d’Europe Centrale et Orientale.

Vous êtes…
Une entreprise offrant des solutions dans les secteurs de l’industrie automobile, de la rechange, de l’électromobilité, de la voiture connectée et autonome et souhaitez exporter votre savoir-faire.

Vous voulez…

  • Vous informer sur les dernières tendances du marché mondial
  • Rencontrer en entretien individuel nos experts sectoriels automobile sur plus de 15 pays et approfondir vos connaissances sur l’un des marchés à l’honneur.

Pourquoi participer à cet atelier d’information ?

  • Pour vous informer sur les dernières tendances du marché mondial: organismes institutionnels, professionnels et entreprises privées vous parleront des perspectives mondiales à l’export et des atouts de la filière française Automobile à l’export.
  • Pour rencontrer en entretien individuel les experts sectoriels Business France locaux pour découvrir ou en apprendre d’avantage sur les marchés ciblés.
  • Pour initier de nouveaux contacts pour vous développer.

Programme susceptible de modification

8h30Accueil

9h – Ouverture 

Christophe LECOURTIER, Directeur Général de Business France

9h15 Introduction

Luc CHATEL, Président de la PFA

9h30 Table ronde 1

Les véhicules à faible empreinte environnementale : perspectives sur 3 marchés phares : Allemagne, Chine, Scandinavie
– Jean-Luc BROSSARD, Directeur R&D de la PFA
– Experts automobile des bureaux Business France Allemagne, Chine et Scandinavie
– Marie CASTELLI, Secrétaire Générale de l’Avere-France
– Retour d’expérience d’un industriel

10h50 – Table ronde 2

Les véhicules connectés et autonomes: les clés du succès en Allemagne, Chine, Etats-Unis, Singapour
– Nicolas DATTEZ, Directeur innovation et international du pôle Mov’eo
– Experts automobile des bureaux Business France Allemagne, Chine et Singapour
– Guillaume CRUNELLE, associé, responsable secteur automobile cabinet Deloitte
– Fabrice DEREPAS, société Trust n soft

11h50 – Table ronde 3

Zoom sur 3 marchés à potentiel : Espagne, Russie et Pays d’Europe Centrale et Orientale
– Hugues BOUCHER, Chargé d’affaires innovation et environnement à la FIEV
– Experts automobile des bureaux Business France Espagne, Russie et PECO

Déjeuner de networking

14h30 – 18h30

Rendez-vous individuels avec les experts sectoriels de Business France et nos partenaires
Europe : Allemagne – Autriche – Espagne – Italie – Royaume-Uni – Russie – Zone PECO (Pologne, Roumanie, Hongrie, République Tchèque, Slovaquie) – Zone Scandinavie (Suède, Finlande, Danemark, Norvège)
Amériques : Brésil – Etats-Unis/Canada – Mexique
Asie / PMO : Chine – Inde – Corée du sud – Thaïlande
Partenaires : FIEV – AVERE – MOV’EO

 

TELECHARGER LE PROGRAMME
Tour d’horizon des pays les plus porteurs sur les marchés automobiles en 2018

 

ALLEMAGNE

4e constructeur mondial avec 6,1 millions de véhicules produits en 2016, l’Allemagne s’est lancée dans la course à l’électromobilité, sa devise : «Repenser l’automobile !», avec pour objectif un million de véhicules électriques et hybrides en circulation d’ici 2020. Le pays souhaite devenir leader de l’électromobilité à l’échelle mondiale.

CHINE

La Chine est le premier marché automobile mondial depuis 2009. En 2016, 28,11 millions de véhicules ont été produits et 28,02 millions de véhicules ont été vendus. Suite au « Plan de développement de l’industrie de véhicules propres (2011-2020), édicté en 2010, la Chine est devenue le plus grand marché de véhicules propres. En 2020, plus de 5 millions de véhicules propres devraient être en circulation sur les routes chinoises.

ÉTATS-UNIS

D’après Accenture, les véhicules connectés représentent déjà 35% des ventes de véhicules neufs. Leur volume de ventes devrait augmenter de 30% chaque année, selon McKinsey & Co. d’ici à 2020. Ils représenteront alors 98% des véhicules neufs et 1 véhicule sur 5 dans le monde sera connecté, soit 220 millions de véhicules. Les Etats-Unis et la Chine sont les principaux contributeurs. Ford a investi 4 milliards dans les véhicules connectés et autonomes.

SUÈDE

La Suède annonce aujourd’hui clairement sa volonté de prendre une place de leader dans le secteur des Véhicules connectés et de l’Electromobilité. Bien que petit par sa taille, ce pays n’en est pas moins déjà très actif dans ce secteur grace à un tissu local propice composé d’une industrie automobile forte, de sociétés leaders dans le domaine de la technologie d’information et d’une tradition de collaboration entre les sociétés, universités et gouvernement/administrations.

SINGAPOUR

Singapour met en place un écosystème attractif, favorable aux initiatives innovantes en matière de développement des transports intelligents et de l’électromobilité. De plus, Singapour a pour ambition de devenir la 1ère nation « intelligente » au monde. Dans cette optique, le pays investi et développe de nombreux projets dans le développement des technologies en faveur des transports intelligents (véhicules connectés, véhicules autonomes, bike-sharing, auto partage, métros et bus).

ESPAGNE

L’Espagne possède une industrie automobile solide illustrée par la présence de tous les grands constructeurs sur son territoire. Le pays fait de l’électromobilité un axe stratégique avec la production locale de plus de 5 modèles de véhicules électriques différents, le développement d’un écosystème favorable à l’intégration de cette technologie dans le transport collaboratif (7 incitatives carsharing/motosharing recensées à Madrid notamment) ainsi qu’un appui politique indéniable pour la mise en place d’infrastructures et aide à l’achat de ce type de véhicules.

RUSSIE

La Russie bénéficie d’une industrie automobile bien développée avec une forte présence de tous les grands constructeurs mondiaux sur son territoire. L’électromobilité est un sujet en plein développement avec de nombreux projets soutenus par le gouvernement, notamment pour le déploiement de bornes de recharge. Plusieurs régions russes veulent développer les bus électriques et de nouveaux modèles sont développement par les fabricants locaux pour pouvoir participer les appels d’offres lancés par les régions. Ces constructeurs locaux sont demandeurs de nouvelles technologies proposées par les fabricants étrangers.

PAYS D’EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE

Représentant 27% de la production automobile européenne en 2016 soit 10 points de plus qu’il y a dix ans, cette zone s’affirme comme atelier de productionpour les marchés européens, asiatiques et américains. Chacun des pays de la zone met l’accent sur des projets de production véhicules électriques et attire desprojets d’usines de batteries au lithium notamment. Un nombre limité de véhicules électriques et de bornes en 2018 mais des objectifs ambitieux pour 2020.

Pour plus d’informations sur les marchés porteurs, Business France a fait pour vous le tour d’horizon des pays à cibler en 2018.

Business France

77 Boulevard Saint-Jacques 75014 Paris

— Inscriptions closes depuis le 9 mars 2018 —