La mobilité à l’honneur dans Horizon Europe

La mobilité sera bien à l’honneur au sein du nouveau programme-cadre Horizon Europe, afin de réaliser les ambitieux objectifs du Green Deal et réussir la transition numérique. Après avoir présenté la structure du successeur d’Horizon 2020, Mov’eo vous détaille les objectifs de l’Union en matière de Recherche & Innovation dans les transports et la mobilité pour les quatre premières années du cadre pluriannuel qui s’ouvrira en 2021.

La structure nouvelle d’Horizon Europe, avec un deuxième pilier élargi

Le second pilier d’Horizon Europe, intitulé « Global challenges and European Industrial Competitiveness », rassemblera les piliers « Industrial Leadership » et « Societal Challenges » de son prédécesseur Horizon 2020.

Un cluster 5 dense, qui réunit les thématiques climat, énergie et mobilité  

Ce nouveau second pilier sera divisé en 6 Clusters, dont le Cluster 5 qui rassemble les thématiques « Climate, Energy and Mobility », que la Commission a proposé de doter de 15 milliards d’euros pour la période 2021-2027.

Le Strategic Plan encore en négociations pour quelques mois souhaite que les projets menés dans le cadre de ce Cluster aient les impacts suivants :

  • Nouvelles solutions dans les domaines du transport et de l’énergie permettant d’assurer à la fois la transition énergétique et la décarbonisation du transport
  • Réduire les émissions de CO2 et autres polluants dans le domaine du transport, tout en renforçant la compétitivité des entreprises européennes du secteur et le développement de nouvelles solutions technologiques
  • Nouveaux services de mobilité intelligents, inclusifs et durables, abordables, qui se traduiront par des avantages importants notamment en en matière environnementale et de sécurité : réduction du nombre d’accidents, diminution des embouteillages, réduction de la consommation d’énergie et des émissions des véhicules, augmentation de l’efficacité et de la productivité des opérations de transport, amélioration des conditions de travail et la création d’emplois.
Les premières orientations stratégiques du « Climate, Energy and Mobility »

Sur cette base, des orientations stratégiques en matière de R&I ont été définies pour le Cluster 5.

L’orientation 4.2 vise tout d’abord au développement de solutions intersectorielles afin de soutenir les efforts de décarbonisation. Celle-ci se réfère notamment au développement d’une chaîne de valeur européenne de la batterie, des matériaux à l’électrochimie en passant par la conception des cellules (en vue de la réutilisation, de l’autoréparation et du recyclage), mais aussi la fabrication des cellules pour applications mobiles et stationnaires. Les questions d’économie circulaire, de sécurité et de normalisation sont prises en compte dans ce cadre. De même, la Commission souhaite favoriser l’émergence d’une chaîne de valeur européenne de l’hydrogène propre et des piles à combustibles.

L’orientation 4.3 met elle l’accent sur le développement d’infrastructures, de services et de systèmes en faveur de villes intelligentes et durables.  Il s’agit de mettre au point la prochaine génération de solutions logicielles et d’infrastructures numériques pour les secteurs de la mobilité mais aussi de l’énergie, en prenant appui sur les TIC (IA, IoT, etc.).

L’orientation 4.5 s’adresse elle spécifiquement à la décarbonisation des modes de transport, et notamment du transport routier. Dans ce cadre et afin de réaliser les ambitieux objectifs du Green Deal, le partenariat “Towards zero-emission road transport” devrait prendre le relais de l’European Green Vehicle Initiative (EGVI). Ce partenariat souhaite passer d’une approche véhicule à une approche système. Il prendra en compte toutes les couches des activités de recherche et d’innovation : technologies, processus, fonctionnement, business models innovants. Pour ce faire, le partenariat prendra en compte :

  • tous les véhicules (deux-roues, voitures, camionnettes, bus, camions…)
  • l’intégration dans tous les domaines : urbain, périphérique, rural, etc.
  • mettra l’accent sur le déploiement des solutions sur le marché

Enfin, l’orientation 4.6 de ce Cluster 5 « Climate, Energy and Mobility » est dédié à la mobilité intelligente et inclusive, et notamment au véhicule autonome et connecté.  Dans ce cadre, le partenariat « Connected, Cooperative and Automated Mobility »  (CCAM) vise à accroître la sécurité et la sûreté des systèmes de transport. A l’horizon 2030, il s’agit de valider de solides standards de sécurité pour que la circulation des voitures autonomes et renforcer la confiance des utilisateurs dans ces systèmes.