Véhicules électriques, montée en puissance qui clôture 2019

En 2019, les immatriculations de véhicules électriques en France ont progressé de 29,5 %, à 50 687 unités. Une montée en puissance qui masque une forte disparité sur un marché des voitures particulières en plein essor.

 

Marché VE : plus de 50 000 immatriculations en 2019,  le marché de la voiture électrique boucle une nouvelle année record.

 

Le cap des 50 000 immatriculations de véhicules électriques a été dépassé en 2019. Un record pour cette énergie alternative. Pour être tout à fait précis, ce sont 50 687 voitures particulières et utilitaires légers qui ont été mis à la route au cours des 12 derniers mois, un volume en hausse de 29,5 % par rapport à 2018. Une progression significative qui masque une différence de dynamique entre les deux grandes catégories du marché automobile.

L’envol des immatriculations de véhicules électriques est à mettre au seul crédit du marché des voitures particulières. On comptabilise ici 42 764 unités électriques écoulées, un total supérieur de 37,7 % à celui enregistré en 2018. La part de marché du zéro émission est ainsi passée de 1,42 % à 1,93 % en l’espace d’un an. Le modèle le plus en vue a sans surprise été la Renault Zoe avec 18 817 immatriculations (+10 %).

 

En attendant, les acheteurs de véhicules électriques, notamment les professionnels, devront s’accommoder d’un bonus 2020 revu à la baisse. Pour le gouvernement, cette décision répond à un objectif de multiplication par 2 en un an du nombre de véhicules soutenus, et ainsi d’atteindre la barre des 100 000 véhicules immatriculés en 2020 à budget équivalent.


Sources,

Journal de l’Auto

Automobile Propre