L’ESIGELEC au coeur du service de mobilité autonome partagée et à la demande Rouen Normandy Autonomous Lab

La Métropole Rouen Normandie, le groupe Transdev, le groupe Renault, le groupe Matmut, partenaires du projet Rouen Normandy Autonomous Lab, expérimentent avec le soutien de la Région Normandie et de la Banque des Territoires, le premier service de mobilité partagée et autonome à la demande sur route ouverte en Europe.

L’expérimentation

Le 26 juin, l’ESIGELEC – école d’ingénieurs située au sein du Technopôle du Madrillet – a accueilli une partie de la présentation faite aux médias du Système de Transport Autonome Rouen Normandy Autonomous Lab. La première boucle qui a été empruntée par les journalistes contourne d’ailleurs l’école. L’ESIGELEC au travers de son Laboratoire de recherche IRSEEM, est aussi acteur de cette expérimentation en participant à la réalisation de certaines briques technologiques relatives à la localisation précise des véhicules autonomes. L’ouverture de cette expérimentation au public est visée pour septembre 2018 avec quatre véhicules autonomes Renault ZOE 100% électriques auxquels s’ajoutera une navette autonome Lohr/Transdev i-Cristal, également 100% électrique. Les utilisateurs pourront appeler un véhicule en temps réel, depuis une application dédiée disponible sur smartphone et commander un trajet sur l’un des parcours, qui totaliseront à terme 10 kilomètres et 17 arrêts et viennent compléter le réseau de transport public de la Métropole de Rouen.

Transdev, l’ESIGELEC et son Institut de Recherche en Systèmes Electroniques Embarqués IRSEEM, se sont donc rapprochés dans le cadre de ce projet, et ont conclu ensemble un contrat de recherche et développement.

Pourquoi l’IRSEEM ?

Doté d’une plateforme technologique dédiée à la navigation autonome, l’IRSEEM est un laboratoire de pointe internationalement reconnu dans I’instrumentation et le traitement de données. En 2017 il a notamment remporté la 2eme place du challenge international Argos de Total, en concevant un robot autonome à destination des plateformes pétrolières.

Dans le cadre de l’expérimentation de ce service de mobilité autonome partagée sur le Technopôle du Madrillet, l’IRSEEM développe des logiciels qui exploitent les données et algorithmes fournis par un lidar, radar laser de dernière génération, qui cartographie et scanne en permanence son environnement en 3D et à 360°, puis envoie une image de points 3D autour de la voiture. Pour valider ces développements, l’IRSEEM dispose de moyens techniques importants dont un coffre de toit intégrant un GPS très précis (RTK) et une centrale inertielle haute performance, le tout permettant non seulement le positionnement au centimètre près du véhicule mais aussi le recueil des données de tous les capteurs du véhicule. Une fois validées, ces différentes briques pourront être intégrées dans les véhicules de la flotte.

Cette vidéo ne peut pas être affichée puisque vous n'avez pas accepté les cookies de YouTube.

Cliquez ici pour visionner la vidéo sur le site de YouTube.

Cliquez ici pour éditer vos préférences de cookies.

 

Xavier Savatier déclare : « Nous travaillons depuis maintenant 10 ans sur ces sujets. Nous disposons aujourd’hui de moyens exceptionnels pour le développement de ces nouveaux services de mobilité, c’est ce qui a retenu l’attention d’un acteur comme Transdev. La collaboration ne s’arrête pas aux travaux de recherche de l’ESIGELEC, elle expose nos étudiants à des sujets très en pointe dans le cadre de notre formation d’Ingénieur généraliste axée sur les systèmes intelligents et connectés. Et certains d’entre eux travaillent aussi sur ce projet via des stages ou des contrats d’apprentissage. »

« Cette expérimentation est aussi un projet de territoire, il va sans nul doute renforcer l’attractivité de notre région normande et de la métropole de Rouen. Le service va être déployé au coeur du technopôle du Madrillet qui a vocation à devenir le premier pôle d’ingénierie en Normandie. »

Xavier Savatier, Enseignant Chercheur ESIGELEC
Responsable du pôle Instrumentation, Informatique & Systèmes,
en charge de la thématique Véhicule autonome

 

Du côté de Transdev, Patricia Villoslada partage sa vision « Il est important pour Transdev de collaborer avec des acteurs locaux qui disposent d’une expertise pointue et reconnue mondialement dans les sujets de la mobilité autonome, comme c’est le cas de l’ESIGELEC / IRSEEM pour les systèmes intelligents et connectés. »

« Nous sommes convaincus de l’intérêt de rassembler autour d’un projet commun de R&D un laboratoire de recherche, des élèves ingénieurs, au travers de stages ou contrats d’apprentissage, et les ingénieurs de Transdev afin de développer un Système de Transport Autonome innovant qui permettra d’assurer la sûreté du service, la sécurité des passagers ainsi qu’une expérience client optimale. »

Patricia Villoslada, Directrice des Systèmes de Transport Autonome Transdev

 

 

 

A propos de l’Esigelec
École d’Ingénieurs soutenue par la Chambre de Commerce et d’Industrie Rouen Métropole, l’ESIGELEC a formé plus de 10 000 diplômés depuis sa création en 1901. Elle accueille près de 2000 étudiants, et dispense une formation d’ingénieurs généralistes dans les domaines des « Systèmes Intelligents et Connectés » : Mécatronique, Systèmes embarqués Véhicules autonomes, Objets communicants, Electronique automobile aéronautique, Génie électrique et Transports, Automatique, Energie, Systèmes médicaux, Télécommunications, Numérique, Big Data, Sécurité Réseaux, Ingénierie d’affaires, Finance. Son Laboratoire de Recherche, IRSEEM, mène des travaux de recherche amont, mais également une recherche partenariale à finalité applicative pour les filières industrielles de l’automobile, de l’aéronautique, de l’énergie, des télécommunications, de la santé…
www.esigelec.fr

A propos de Transdev
Transdev est un leader de la mobilité dans le monde. Détenu par la Caisse des Dépôts à hauteur de 70% et par Véolia à 30%, Transdev conseille et accompagne les Autorités Organisatrices de Transport et les entreprises sur leurs besoins en mobilité, du pré-projet jusqu’à l’exploitation quotidienne des réseaux de transports. Avec 82 000 collaborateurs dans 20 pays, Transdev transporte chaque jour 10 millions de personnes, exploite 43 000 véhicules et opère 13 modes de transport (trains, métros, tramways, bus à haut niveau de service, bus, autocars, navettes maritimes, taxis/VTC, auto partage, services de vélo, Transport de Personnes à Mobilité Réduite et ambulances, navettes partagées et stationnement). Le Groupe a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 6,7 milliards d’euros.
www.transdev.com

Source : communiqué de presse ESIGELEC du 4 juillet 2016