La mobilité en territoire peu dense: une dynamique normande s’installe

La Région Normandie a organisé, jeudi 4 octobre, au Dôme à Caen, un “hackathon” sur le thème “Mieux se déplacer dans les zones peu denses de Normandie”. A l’issue de la journée, les projets de trois équipes représentant chacune un territoire ont été retenus par le jury : « Caux Seine Agglo », « Vexin Normand » et « Cingal Suisse Normande ». La Région soutiendra la concrétisation de chacune de ces trois solutions de mobilité en Normandie.

9 équipes, 9 territoires

Les 80 participants au Mobil’hack Normandy ont travaillé pendant 12h en équipe, à la conception d’une solution de mobilité sur un territoire donné :

  • 6 territoires ne disposant pas d’une autorité organisatrice de la mobilité : Communauté de communes Campagne de Caux, CdC Côte Ouest Centre Manche, CdC Cingal Suisse Normande, Pays de Falaise, CdC Lyons Andelle et CdC du Vexin
  • 3 territoires possédant une autorité organisatrice de la mobilité : Caux Seine Agglo, CA Lisieux Normandie et Evreux Porte de Normandie.

Chaque équipe était constituée de représentants du territoire et de participants aux origines et compétences diverses (élus, agents territoriaux, entreprises, étudiants, experts, associations…).

A l’issue de cette journée, les différentes équipes ont été auditionnées par un jury présidé par Marc Millet, conseiller régional, et composé de représentants de la Région mais aussi de représentants du secteur de la mobilité parmi lesquels Laurent Marting, Conseiller régional et Jean-Yves Goblot, Directeur de la Stratégie d’ACOME et Vice-Président de MOV’EO Normandie, partenaire de l’événement ou encore Marc Audenaert, Responsable Partenariats R&D d’Arkema.

Les trois projets lauréats
  • L’équipe « Caux Seine Agglo » : Projet de conseiller en mobilité numérique avec une plateforme regroupant l’intégralité des offres de transports, et une option donnant la possibilité d’un contact direct avec un conseiller mobilité
  • L’équipe « Vexin Normand » : Projet « Jyvago » consistant en une application locale de covoiturage dédiée au territoire et reposant sur un réseau d’acteurs locaux favorisant l’usage de cette application (établissements scolaires, mairies, parents d’élèves …)
  • L’équipe « Cingal Suisse Normande » : Projet de création d’une application de covoiturage avec la création sur le territoire de bornes aux points d’arrêt routier – avec reconnaissance vocale – permettant d’appeler en vue de la fourniture d’une offre de transport par un covoitureur passant à proximité

Après cette première étape, les projets vont faire l’objet d’un travail complémentaire d’approfondissement pour préciser les conditions opérationnelles de mise en œuvre et les rendre techniquement et économiquement faisables.

La Région financera à hauteur de 10 000 euros la création de la plateforme regroupant l’intégralité des offres de transports sur le territoire de Caux Seine Agglo. Pour Cingal Suisse Normande et Vexin Normand qui ne disposent pas d’une autorité organisatrice de la mobilité, la Région s’engagera auprès du territoire pour permettre la mise en œuvre de du projet.

 

Source : www.normandie.fr