Les hubs multiservices de Grand Paris Seine & Oise, lauréats franciliens du trophée France Mobilités TENMOD 👏

Le programme innovant et ambitieux de la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise dédié au développement des mobilités en milieu rural et périurbain a été distingué par le ministère des Transports. Cette reconnaissance s’accompagne d’un financement de 100 000 €.

C’est Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État aux Transports, qui a remis le trophée France Mobilités à Philippe Tautou, président de la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise, mercredi 20 novembre à l’occasion du Congrès de maires de France, Porte de Versailles à Paris. Le gouvernement salue la dynamique locale engagée par GPS&O en faveur des déplacements. Une reconnaissance qui se traduit également par un financement de 100 000 € pour l’ingénierie nécessaire au développement de ce projet communautaire.

Interconnexion et services du quotidien

La communauté urbaine a lancé une opération de maillage de son territoire par la création de 77 hubs multiservices d’ici 2024. Il s’agit d’un réseau de plateformes physiques proposant une offre multimodale associée à des services de la vie quotidienne. La finalité est non seulement de permettre l’interconnexion entre les différentes options de moyens de transport (bus, covoiturage, train, transport à la demande, piéton ou vélo… selon les lieux) mais aussi d’y proposer des offres de services de proximité (paniers frais, dépôts de pain, relais colis, coworking, foodtrucks…).

Alors que le prolongement du RER E jusqu’à Mantes-la-Jolie se profile à l’horizon 2024, ces hubs se présentent comme des relais indispensables pour organiser les rabattements vers les 9 gares Eole sur l’ensemble du territoire tout en proposant une alternative au tout-voiture. Ils seront donc implantés en zones urbaines, dans les parcs d’activités économiques mais aussi dans des secteurs périurbains ou ruraux, comme c’est déjà le cas à Gaillon-sur-Montcient.

Une réponse aux inégalités territoriales

Aujourd’hui, 40% de la population française n’a pas ou peu accès aux services de transport public. La voiture reste donc le mode de transport le plus utilisé au quotidien. Cette dépendance, encore plus marquée en zones périurbaines et rurales, induit des inégalités. C’est pour répondre à cette problématique que le ministère en charge des Transports et l’ADEME ont lancé cet Appel à Manifestation d’Intérêts « Territoires d’expérimentation de nouvelles mobilités durables » en mars dernier.

Les huit projets lauréats sur le plan national, dont celui de GPS&O, encouragent de nouvelles solutions de mobilité quotidiennes et durables dans des territoires peu denses.


Liste des lauréats


  • Grand Paris Seine et Oise – Projet : Hubs du territoire de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise
    Mailler le territoire d’un réseau de plateformes physiques -les hubs- proposant une offre multimodale associée à une offre de services de la vie quotidienne.

Bretagne

  • Pôle d’Equilibre Territorial Rural du Pays du Centre Ouest Bretagne – Projet : Mobili’COB
    Proposer une offre de transports adaptée au territoire, en complément du réseau régional de transports collectifs. Cette offre prendra la forme d’un panel de solutions, reposant d’une part sur les usages partagés de la voiture et d’autre part sur le développement d’un Transport à la demande.

Corse

  • Communauté de Communes L’Île-Rousse-Balagne – Projet :Transport Intercommunal L’Isula-Balagna (TILB)
    Création d’un service de transport en commun régulier intercommunal avec une expérimentation de bus électrique

Hauts-de-France

  • Communauté de Communes Champagne Picarde – Projet : Champagne Picarde mobilité (CPMobilité)
    Favoriser la connaissance et l’assimilation par la population et les acteurs économiques, des usages modernes et alternatifs à la voiture et des possibilités de rationaliser son utilisation : promotion du télétravail et coworking ; covoiturage ; autostop organisé, écomobilité des scolaires.

  • Communauté de Communes du Pays de Lumbres – Projet : MIX MOBILITES : Stations de mobilité en milieu rural
    Etendre l’autopartage électrique expérimenté sur 2 communes rurales à d’autres communes en y ajoutant un service vélo et la mise en relation avec des conducteurs bénévoles pour des passagers en incapacité de conduire.

Nouvelle Aquitaine

  • Communauté de Communes Haut Val de Sèvre – Projet : Altern’Actifs
    Création de circuits permettant une desserte des gares aux zones d’activités et des zones habitées aux gares afin de favoriser l’utilisation du train par les actifs domiciliés et entrants sur le territoire.

Normandie

  • Communauté de Communes du Pays de Falaise – Projet : Mobilité durable et inclusive en Pays de Falaise
    Faciliter la mobilité des publics rencontrant des difficultés et/ou le changement de comportement vers une mobilité plus durable de tous les habitants.

Pays de la Loire

  • Communauté de Communes du Pays de Château-Gontier – Projet : Se déplacer autrement en Sud Mayenne
    Faire de la mobilité durable une des priorités de la politique territoriale du Gal Sud Mayenne et de ses 3 intercommunalités, à savoir expérimenter et déployer des solutions de mobilité alternatives à l’usage individuel de la voiture