Une plénière pour tout savoir sur le véhicule électrique

Mov’eo a organisé le 21 septembre 2016 une plénière sur le thème« Véhicules Électriques : Mythes et Réalités » à l’École nationale supérieure d’Arts et Métiers à Paris. Plus de 250 personnes sont venues écouter une vingtaine de spécialistes évoquer les enjeux, les usages et l’avenir des véhicules électriques.

Quels sont les usages actuels et l’avenir des véhicules électriques ? Qu’en est-il des performances en termes d’autonomie ?

Pour répondre à ces questions, les experts Mov’eo de la thématique Véhicules Innovants & Stockage d’Énergie (VISE) et l’Avere-France ont convié une vingtaine de  spécialistes  à  partager  leurs  connaissances  le temps d’une journée.

 

250 personnes présentes à la plénière

 

Cette plénière publique s’est organisée  autour  de  conférences  et  de  tables- rondes. Après un rappel des enjeux de l’électromobilité par Jean-Luc Moullet, directeur de programme Compétitivité, filières industrielles et transports au Commissariat  général  à  l’investissement,  Joseph Beretta*, président de l’Avere-France, a dressé un état des lieux de la mobilité électrique. Il a notamment rappelé que tous les constructeurs étaient présents sur ce marché et que la France possède le premier parc de véhicules rechargeables. Des freins subsistent toutefois pour déployer à grande échelle la mobilité électrique, les principaux étant les prix élevés des véhicules (en particulier la batterie) ; le faible niveau de connaissance et d’acceptation des consommateurs principalement vis-à-vis de l’autonomie et le manque de structure de recharge. Maxime Pasquier, ingénieur Service Transports et Mobilité à l’Ademe s’est penché de son côté sur les enjeux environnementaux de l’électromobilité. Et Jean Delsey*, membre du CNA Énergie-Climat-Air, s’est intéressé aux besoins client en abordant la transformation possible des usages du véhicule électrique avec l’évolution des contraintes urbaines. La matinée s’est terminée par une table ronde sur l’autonomie et l’usage du véhicule électrique.

 

« Cette plénière a été l’occasion de favoriser les connaissances sur la réalité et l’avenir du véhicule électrique »

 

L’après-midi a démarré sur une note ludique avec un quizz sur le véhicule électrique. Philippe Degobert, directeur du Master Mobilité et Véhicules Électriques à l’École nationale supérieure d’Arts et Métiers, a ensuite abordé les besoins en compétences et formations dans le domaine de l’électromobilité. Puis Jean-Marie Tarascon, directeur de RS2E, centre de recherche sur les batteries et supercondensateurs, a fait un point sur les avancées techniques en matière de systèmes de stockage électrochimiques. Quant à Anne de Guibert, directrice de recherche chez SAFT, fabricant français de batteries haute technologie, elle a apporté une vision industrielle de l’évolution de systèmes de stockage à court et moyen terme. Christophe Pillot, directeur de la société de conseil Avicenne Energy a dessiné l’évolution du marché mondial des batteries pour l’électromobilité. Et enfin, Pierre Midrouillet, dirigeant du groupe PVI, a exposé la problématique essentielle de l’autonomie du véhicule électrique et les différentes stratégies (stockage vs recharge), en réalisant un focus sur les autobus à recharge rapide ou ultra rapide. La question de l’avenir du véhicule électrique dans le cas où un baril de pétrole coûterait moins de 50$ a été au cœur de discussions lors d’une dernière table ronde. Plusieurs hypothèses ont été avancées mais la question reste ouverte. « Devant le succès de cette plénière, qui a réuni PME, grands groupes, équipementiers, écoles et grand public, nous envisageons d’organiser un autre événement en 2017 qui aura pour thème : L’hydrogène : mythes et réalités », annonce Nicolas Dattez, directeur Innovation et International de Mov’eo.

 

#VISE

Objectifs: Démythifier le véhicule électrique et faire un bilan des connaissances sur le sujet

Partenaires: Avere-France, Arts et Métiers Paris Tech

 

pole-moveo.org/ evenements/vehicules- electriques-mythes-realites