Pegastech métallise les plastiques sans composé toxique

Pegastech a mis au point un procédé de métallisation des plastiques et composites, sans chrome et sans palladium. Ce projet baptisé PegActiV a été labellisé par le Pôle MOV’EO et soutenu financièrement dans le cadre du programme Initiative PME. Rencontre avec Sébastien Roussel, Président Directeur Général de Pegastech.

Quel est l’objectif du projet PegActiV ?

Chimiste de spécialité, Pegastech est concepteur et fournisseur de procédés chimiques éco-performants afin d’aider les industriels à se mettre en règle ou à anticiper le règlement européen REACH. C’est ainsi que nous nous sommes intéressés à la métallisation des plastiques et composites, utilisée dans la fabrication de pièces comme des bouchons de parfums, des poignées de portes ou encore l’entourage des portières de voitures. Ce procédé de traitement de surfaces fait appel au chrome hexavalent, composé chimique cancérigène, mutagène et allergisant. Le projet PegActiV, initié en 2015, consiste à proposer aux industriels une solution universelle sans chrome et sans palladium, composé chimique dont la disponibilité n’excède pas 15 ans.

sebastien-roussel-pegastech-success-story-moveo-imagine-mobility“Le pôle MOV’EO nous a incité à postuler
au programme Initiative PME”

Sébastien Roussel, PDG de Pegastech

Pourquoi avoir postulé au programme Initiative PME ?

C’est le Pôle MOV’EO, avec qui nous sommes en contact depuis 2012, qui nous a rappelé que nous pouvions postuler au programme Initiative PME pour finaliser l’industrialisation de notre procédé. Un chargé de mission du Pôle nous a ensuite aidé à structurer notre dossier et à évaluer le financement dont nous pouvions bénéficier. Le Pôle a labellisé notre projet, que nous avons présenté à l’oral devant un jury composé notamment de représentants de l’État et de l’ADEME. Grâce au programme Initiative PME, nous bénéficions d’une subvention de 763 000 euros, dont 200 000 euros obtenus un mois après l’acceptation du dossier.

Quels marchés visez-vous ?

Le procédé PegActiV s’adresse aux secteurs de l’automobile, de la cosmétique, du sanitaire et de l’aéronautique. Nous leur offrons une augmentation de leur capacité de production dans le respect des normes environnementales. Notre technologie contribue aussi à baisser significativement le coût de traitement des composites pour qu’ils puissent être utilisés à grande échelle dans le marché automobile notamment pour le développement de nouvelles familles de connecteurs. Et grâce au Pôle MOV’EO, nous avons d’ores et déjà pu rencontrer un certain nombre de constructeurs au sein de l’industrie automobile.

Où en est le projet aujourd’hui ?

Nous sommes en phase avec notre planning d’avancement : le projet sera finalisé d’ici à fin 2016. Les premiers essais à échelle pilote ont démontré la faisabilité de la production de pièces métallisées (logos, poignées de portes…) sans utilisation de chrome hexavalent et les tests constructeurs ont été validés également. D’autres essais sont en cours avec des fabricants de connecteurs mais le projet débouche dès à présent sur la signature d’un premier contrat. La chaîne de production d’un industriel va ainsi basculer avec notre procédé de métallisation des plastiques et composites.

#PEGASTECH

Objectifs : démontrer la faisabilité sur une chaîne pilote de la production de pièces métallisée (logos, poignées de portes…) sans utilisation de chrome hexavalent
Financements obtenus : 763 000 €

www.pegastech.com