Innovation User Group : créer ensemble des solutions concrètes de mobilité

Bouygues Construction participe à l’Innovation User Group (IUG), initiative de Mov’eo dont l’objectif est de favoriser la conception de projets transversaux opérationnels entre acteurs de la mobilité et PME. Explications avec Antoine Gibour, Responsable du marketing stratégique à la direction de l’innovation de Bouygues Construction.

En quoi Bouygues Construction est-il un acteur de la mobilité ?

Nos métiers évoluent de plus en plus de la construction vers l’exploitation et l’offre de services urbains comme l’éclairage public intelligent ou les bornes de recharge pour véhicule électrique. La mobilité s’inscrit dans la continuité de valeur ajoutée de nos réalisations. Dans le cadre de l’aménagement d’un éco-quartier par exemple, nous concevons les bâtiments, bien sûr, mais nous réfléchissons aussi aux déplacements des habitants au sein du quartier et aux alentours. Notre volonté est de limiter au maximum l’usage de la voiture, d’inciter à l’utilisation de modes de transports doux ou encore de proposer des solutions telles que l’auto ou le vélo-partage.

Pourquoi avez-vous adhéré à l’initiative Innovation User Group ?

De nombreuses problématiques relatives à la mobilité au sein des éco-quartiers ne sont pas encore résolues. La démarche Innovation User Group est une opportunité pour nous de collaborer avec des acteurs possédant un savoir-faire et des services intéressants. Ce partage d’expériences riches va nous permettre d’aller plus loin plus vite et de répondre de manière concrète à des questionnements concernant une quinzaine de projets d’éco-quartiers en France et dans le monde.

ag“La démarche Innovation User Group offre
la possibilité de développer des solutions opérationnelles.”

Antoine Gibour, Responsable du marketing stratégique
Direction de l’innovation de Bouygues Construction

De quelle manière participez-vous à cette démarche ?

Fin 2015, suite au recensement des sujets d’intérêt des membres du Pôle, ont été créés plusieurs groupes de travail composés notamment d’équipementiers, des constructeurs automobiles, d’exploitants et gestionnaires d’infrastructures, de collectivités territoriale, d’opérateurs de mobilité… Après avoir participé à chacun d’eux, nous avons pris en charge avec MOV’EO, à la fois initiateur de la démarche et facilitateur, un groupe de travail constitué de cinq entreprises, axé sur les solutions de mobilité pour les éco-quartiers. Au sein de ce groupe, quatre sujets de réflexion ont été définis, chacun apportant une pièce de puzzle pour arriver à la définition de solutions concrètes.

Qu’en attendez-vous ?

Nous sommes actuellement à l’étape de construction des solutions. Nous travaillons par exemple à la création d’un « smart auto-stop » destiné aux habitants et en particulier à ceux qui ont des difficultés à se déplacer comme les personnes âgées. Il s’agit d’imaginer une application simple et fiable, de réfléchir à la façon de gérer la transaction entre les utilisateurs de ce service ou encore au choix de l’objet connecté à mettre en place dans la voiture. La démarche Innovation User Group nous offre l’opportunité non seulement de concevoir des solutions globales mais aussi de créer les conditions techniques, juridiques et financières pour les voir émerger et les intégrer dans nos projets dans 5 à 10 ans.