hype, la première flotte de taxis à hydrogène créée à Paris

La Société du Taxi Electrique Parisien (STEP) a créé hype, la première flotte de taxis parisiens composée uniquement de véhicules électriques à hydrogène. Inaugurée lors de la COP21, la première station de recharge d’hydrogène a été installée par Air liquide au niveau du pont de l’Alma à Paris.

Dès 2009, Mathieu Gardies a l’idée de créer une flotte de taxis « zéro émission ». S’il opte dans un premier temps pour des véhicules électriques à batteries, il renonce à ce choix, la recharge des batteries et l’autonomie étant trop difficiles à gérer pour les chauffeurs de taxis, et s’engage dans une autre voie. « Un véhicule électrique à hydrogène a l’avantage d’un moteur électrique sans les inconvénients c’est-à-dire un temps de recharge rapide – moins de 5 minutes – et une autonomie de plus de 500 km », avance Mathieu Gardies, dirigeant de la Société du Taxi Électrique Parisien (STEP), créée pour porter l’initiative. Le projet se concrétise à l’été 2015 avec un partenariat avec Air Liquide, qui maîtrise l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement en hydrogène. Et c’est à l’occasion de la COP21, le 7 décembre 2015, qu’Air Liquide a installé une première station de recharge d’hydrogène au coeur de Paris, Cours Albert Ier, sur le parking du Pont de l’Alma. Aujourd’hui, la flotte baptisée hype est constituée de 5 taxis électriques à hydrogène de la marque Hyundai (modèle ix35 Fuel Cell).

« L’appui de MOV’EO a été précieux HYPE-successstories-mathieugardies
pour trouver des financements »

Mathieu Gardies, Dirigeant de la Société du Taxi Électrique Parisien (STEP)

 

 

« Au-delà du véhicule, nous travaillons sur la qualité de service offert aux clients qui ont à leur disposition le WiFi, un iPad et la possibilité de payer en carte bancaire. Quant aux chauffeurs de taxis, désireux de participer à la transition vers le zéro émission, nous leur offrons la possibilité de racheter leur licence et de devenir salariés en CDI », explique Mathieu Gardies. Le service étant au coeur des préoccupations du créateur de hype, il a imaginé dès le départ un outil de gestion et d’optimisation de la flotte en temps réel : Centrale OO. Concrètement, il s’agit de savoir où sont les véhicules, quelle est l’autonomie de chacun, où et quand ils doivent être rechargés. Labellisé par le Pôle MOV’EO, ce projet est soutenu à hauteur d’environ un million d’euros par la Région Île-de-France à travers des fonds européens. « En tant que nouvel entrant sur le marché, l’appui du Pôle MOV’EO, en particulier avec la labellisation de notre projet, a été précieux pour identifier les sources de financement et obtenir une subvention auprès de la Région », constate Mathieu Gardies.

L’année 2016 marque donc l’arrivée à Paris des premiers taxis électriques à hydrogène et le commencement d’un projet ambitieux. « D’ici à la fin de l’année, notre flotte comptera 70 véhicules et trois nouvelles stations dont deux situées à proximité des aéroports d’Orly et de Roissy-Charles-de-Gaulle. Et d’ici à quatre ans, 600 véhicules devraient être en circulation et une dizaine de stations installées en Île-de-France », annonce Mathieu Gardies, qui prévoit de réaliser prochainement une importante levée de fonds. À plus long terme, la Société du Taxi Électrique Parisien a pour vocation à déployer dans toute la France et à l’étranger l’écosystème permettant à d’autres compagnies de taxis d’opérer une transition vers le zéro émission en misant sur l’utilisation de l’hydrogène.

#hype

Objectif: Créer une flotte de taxis composée uniquement de véhicules électriques à hydrogène
Partenaires: Air Liquide, Région Île-de-France, Mairie de Paris
Financements obtenus: Près de 1 M€

www.hype.taxi