ORIANNE

Outil numéRIque pour le mAquettage de foNctions de coNtrôle motEur
  • Statut : En cours
  • Coordinateur / Pilote : Aboard Engineering
  • Durée : 25 mois
  • Type d'appels à projets : FUI
  • Appel à projet : FUI 9
  • Budget global : 3100854 €
  • Partenaires : ORIANNE - Aboard Engineering, ORIANNE - CERTAM, ORIANNE - CEVAA, ORIANNE - FH Electronics, ORIANNE - Gie Regienov Renault Recherche et Innovation, ORIANNE - IRSEEM, ORIANNE - Université Paul Sabatier
  • Pôle labellisateur : Mov'eo
  • Autres pôles : Aerospace Valley

Le projet ORIANNE s’inscrit dans la problématique mondiale de préservation de l'environnement obligeant une réduction optimisée de la consommation en carburant des véhicules automobiles. Vouloir répondre à cette problématique implique de développer de nouveaux Groupes MotoPropulseurs (G.M.P. essence, Diesel, électriques et hybrides) qui donnent lieu à des ruptures technologiques conséquentes. Ainsi les moteurs automobiles sont et seront pilotés par des systèmes embarqués de plus en plus complexes.
Dans ce cadre, émerge le besoin de nouveaux outils de conception, en particulier pour maquetter et tester de nouveaux organes moteur et de nouvelles stratégies de contrôle et de supervision. Actuellement, les solutions de prototypage disponibles dans l’industrie sont trop lourdes pour conduire des projets de R&D à la vitesse requise par l’évolution du marché.
Par ailleurs, l’environnement de développement logiciel AUTOSAR, comparable à l’I.M.A. (Integrated Modular Architecture) dans l’aéronautique, s’impose progressivement dans l’automobile.
Dans ce contexte, le projet ORIANNE ambitionne de développer un outil de prototypage de fonctions pour la conception et l'expérimentation de nouvelles stratégies de contrôle destinées aux motorisations thermiques, hybrides et aux boîtes de vitesses robotisées. Ce nouvel outil sera testé sur un moteur et un véhicule afin de démontrer sa pertinence. Il intégrera notamment une fonction « calibration automatique » qui permettra aux motoristes de maquetter vite et bien des fonctions innovantes.
Grâce à l’environnement Autosar, ces fonctions pourront être ensuite portées vers des logiciels de série, sans devoir recourir de nouveau à d’importants efforts de développement.

Contact :

Dominique LOZE

Aboard Engineering