Enovasense finaliste du challenge « Industrie du futur »

Enovasense propose une technologie sans contact, non destructive en temps-réel pour intégrer la mesure d’épaisseur de tous types de revêtements (peintures, métaux, céramiques, polymères…) au cœur des lignes de production.

Enovasense a été fondée en 2013 par Jean Inard-Charvin et Geoffrey Bruno, deux ingénieurs de l’Institut d’Optique (Palaiseau). En 4 ans, les étapes clés du lancement de la société sont validées : dépôt du brevet à l’international, validation du produit sur des dizaines d’applications, mise en service d’appareils en ligne de production dans le Monde entier, augmentation de capital auprès d’un fonds d’investissement, développement d’un réseau de distribution à l’international…

L’engouement pour la technologie Enovasense tient à la combinaison d’un marché potentiel vaste et d’un besoin aujourd’hui mal desservi. Une peinture sur un avion, un revêtement antifriction dans un moteur ou sur une prothèse médiale, un plaquage sur un bijou, un traitement anticorrosion sur une pièce d’escalade… les cas d’applications se comptent par centaines. Pourtant les techniques existantes de mesure de l’épaisseur, principalement à contact ou destructives étaient cantonnées au contrôle manuel de fin de production, sur un échantillon de pièces.

La technologie Enovasense repose sur le principe de radiométrie photothermique laser. Un laser provenant de la tête de mesure vient échauffer très légèrement la couche à mesurer. Ce flux de chaleur, généré ainsi sans contact avec la pièce se diffuse dans la couche jusqu’au substrat. Arrivé à cette interface, il repart dans la direction opposée et revient à la surface. La tête de mesure possède aussi un détecteur infrarouge qui observe la surface et collecte ce retour de chaleur. Les algorithmes d’Enovasense peuvent alors interpréter les informations provenant de ce signal thermique pour les relier à l’épaisseur de la couche. En effet, plus l’épaisseur est importante, plus le signal thermique qui la traverse est atténué et retardé.

Les avantages de cette technologie sont nombreux. Elle permet de mesurer quasiment tous les revêtements sur tous types de substrats parfois jusqu’à un millimètre d’épaisseur. La mesure se fait totalement sans contact avec la pièce, ce qui permet de l’intégrer sur des lignes en mouvement pour mesurer des pièces à la volée, de contrôler des revêtements encore humides, à haute température ou difficilement accessibles. Enovasense a compacté la tête de mesure à l’extrême de façon à l’intégrer dans les situations industrielles les plus complexes.

Grâce à ces avantages, les industriels peuvent contrôler jusqu’à 100% des pièces produites, avoir un suivi en direct de leur process de production pour optimiser la consommation de matière première, améliorer la qualité et la conformité des pièces et réagir en cas de dérive.

Pour plus d’informations
enovasense.com
Le challenge Industrie du futur

Le leader mondial du roulement SKF, s’associe à Atos,
leader de la transformation digitale pour imaginer les contours de l’usine du futur.
– En partenariat avec Techniques de l’Ingénieur –

 

 

source : Techniques de l'ingénieur - 21/09/17