Véhicule autonome et connecté : les premiers résultats de l’étude du territoire d’expérimentation en Vallée de Seine

Mov’eo l’avait annoncé et les résultats sont là. Il y a quelques semaines, la première étape du projet TEVAC, projet ambitieux qui vise à réunir les conditions de réussite pour faire du territoire de la Vallée de la Seine un site d’expérimentation du Véhicule Autonome et Connecté (VAC), vient de toucher à sa fin. Cette mission d’inventaire, d‘analyses et de diagnostic, livre les principaux résultats et enseignements pour la poursuite du projet. Elle a été confiée à l’un de ses membres, le bureau d’études BMCP, spécialisé dans le développement de projets de mobilité innovants et complexes mettant en œuvre des véhicules autonomes.

Cette première étape a concrètement permis de :

  • Établir un état de l’art de référence du véhicule autonome et réaliser un recensement des expérimentations existantes dans le monde
  • Cartographier les acteurs du territoire Vallée de Seine qui travaillent sur le véhicule autonome
  • Comprendre et recenser les intérêts et les besoins des collectivités territoriales
  • Faire un diagnostic précis des besoins des industriels et organismes de recherche
  • Réaliser une analyse SWOT de l’écosystème
Un benchmark mondial sur 64 expérimentations de véhicule autonome & connecté

Le benchmark réalisé pour le projet TEVAC visait à identifier les points marquants, différenciateurs, à forte valeur ajoutée et susceptibles de contribuer à la construction du projet fédérateur,  grande ampleur, d’expérimentation en Vallée de Seine, dans lequel les acteurs régionaux pourront maintenir leurs efforts et tirer profit de l’accélération du secteur.

Cette étude répondait à quatre objectifs :

  • Identifier les expérimentations et les programmes VAC dans le monde
  • Quantifier les programmes : du nombre de véhicules mis en œuvre aux budgets utilisés
  • Proposer une méthodologie d’analyse avec 6 paramètres : étude de la mise en œuvre des expérimentations, technologies utilisées, des cas d’usage expérimentés, des impacts des expérimentations, des ressources employées et des difficultés et facteurs de succès
  • Comparer pour élaborer et formuler des recommandations

Afin d’établir un état de l’art du véhicule autonome et connecté, le cabinet a mené un recensement des expérimentations existantes dans le monde. Afin que cette étude soit significative, les recherches ont été ciblées sur les expérimentations menées depuis 2009 et d’une durée supérieure à 9 mois. C’est ainsi que 66 programmes ont étés analysés dont 64 expérimentations de VAC. Cette étude, bien que non exhaustive, couvre l’ensemble du monde hors l’Amérique du Sud, l’Inde et la Communauté des États Indépendants.

Ce qu’il convient de retenir de cette étude, c’est une accélération du secteur sur ces douze derniers mois avec le développement de partenariat entre les constructeurs automobiles et les exploitants de transports en commun (Renault / Transdev), des prises de participations au capital de startups notamment dans le domaine du numérique, le lancement de nouvelles polices d’assurances, par Allianz par exemple, pour les véhicules semi-autonomes et sans conducteurs…

 
Executive Summary – Véhicule Autonome et Connecté (TEVAC WP1)

 
 
11 points-clés significatifs ressortent du benchmark réalisé pour le projet TEVAC

 

  1. Le développement de corridors / couloirs extensibles d’expérimentations inter-régionaux et internationaux
  2. Une facilitation administrative des expérimentations pour développer l’attractivité d’un territoire
  3. Des expérimentations regroupant plusieurs acteurs internationaux
  4. Des flottes conséquentes de véhicules et des réseaux de composants d’infrastructure intelligente
  5. Des approches digitales et Open Data
  6. Des politiques d’accueil novatrices pour les PME avec l’ouverture de marchés hors subventions
  7. La pré-commercialisation de services
  8. Des cas d’usage additionnels appliqués et aboutis dans le tourisme et la logistique
  9. Des business models déployés dans la mobilité douce, partagée et en commun
  10. Un urbanisme intégré en amont dans les projets d’expérimentation
  11. L’intégration des futurs disruptés du secteur des transports
Benchmark Expérimentations Véhicule Autonome et Connecté (TEVAC WP1)

 

 

Cartographie du véhicule autonome & connecté : 279 acteurs identifiés en Normandie et en Île-de-France

Avant de réaliser la cartographie des acteurs travaillant sur le VAC, il convient de rappeler le périmètre de l’étude TEVAC, qui est la Vallée de la Seine, tel que défini par le décret n°2013-336 du 22 avril 2013.

Calvados [14] / Eure [27] / Manche [50] / Seine-Maritime [76]

Paris [75] / Yvelines [78] / Hauts-de-Seine [92] / Seine-Saint-Denis [93] / Val d’Oise [95]

 

Lors de cette étude, le cabinet BMCP a ainsi identifié 279 acteurs travaillant sur la thématique du véhicule autonome et connecté, dont 28% se situent sur le territoire normand et 72% sur les départements franciliens concernés par l’étude. Cette cartographie permet de prendre conscience de la place de la recherche sur le territoire, les instituts de recherches représentant 10% des acteurs. Les industriels ne sont pas en reste avec une représentativité de près de 62%.

Cette cartographie a également permis de recenser 105 collectivités présentes sur l’ensemble du territoire de la Vallée de la Seine.

 

Cartographie des acteurs du Véhicule Autonome et Connecté (TEVAC WP1)

 

 

Recommandations pour la suite de l’expérimentation : un pilotage global & collaboratif, constituer un corridor géographique articulé sur des axes thématiques et répondre aux besoins des territoires

L’analyse des forces, faiblesses, opportunités et menaces du projet TEVAC repose sur quatre segments :

Territoires Technologies Acteurs Usages

Cette analyse prend fondement sur le benchmark réalisé ainsi que sur les interviews de 22 acteurs parmi les pôles et filières, des collectivités, les instituts de recherches et des industriels.Un questionnaire en ligne a également été mis en place pour permettre, aux structures qui le souhaitaient, de s’exprimer sur le projet. Dans le cadre de ces interview, quatre paramètres ont étés étudiés : les attentes, les besoins, les compétences et enfin les ressources de ces structures. 

Les principales recommandations qui ressortent de cette première phase d’étude sont:

  • Un pilotage global du projet en lien avec le Plan National (Nouvelle France Industrielle – Véhicule Autonome)
  • Le développement de partenariats entre PME, organismes de recherche, territoires…
  • Constituer un corridor géographique articulé sur des axes thématiques et des briques-projets déployées géographiquement selon des cas d’usages avec des groupements d’acteurs TEVAC
  • Répondre aux besoin effectifs des territoires
SWOT & Recommandations Véhicule Autonome et Connecté (TEVAC WP1)

 


Moveo-2014          vallee-de-la-seine

tevac-logos-fin