La mobilité urbaine de demain : retour sur la journée du 3 mai

Le 3 mai dernier, les DAS Sécurité des Usagers de la Route et Solutions de Mobilité Intelligente ont organisé leur plénière annuelle : « Nouvelles mobilités dans la ville d’aujourd’hui et de demain : une mobilité sûre et intelligente ». 

Flashback sur cette journée de découvertes et d’échanges
#échangez #partagez #innovez

 

Cette journée, cela a été…

 

… Des projets

Deux projets accompagnés par Mov’eo, assez différents mais représentatifs de la variété des innovations pour la mobilité urbaine ont été présentés, PACV2X et VULE. PACV2X, porté par le groupe SIGNATURE, vise à accroître la perception des véhicules par une coopération véhicule-infrastructure routière équipée de moyens de perception autonomes, en travaillant sur des cas d’usage divers comme l’alerte violation d’un signal à l’intersection. VULE, mené par la Ville de Paris, est un projet d’expérimentation d’un système de véhicules utilitaires légers électriques et partagés dédié aux professionnels. Inauguré très récemment, le système est en cours de lancement dans les rues du deuxième arrondissement de Paris.

 

          

 

… des pitchs de startups

Quatre start-up ont eu l’occasion de présenter leurs activités lors de cette journée. La première, ONIIGO, est une nouvelle offre de mobilité « porte à porte » qui repose sur l’anticipation et la mutualisation des déplacements, en mettant en relation des personnes souhaitant partager un trajet et des chauffeurs professionnels dans des véhicules neuf places. C’est ensuite ECI Signalisation qui était à l’honneur. Fournisseur officiel de signalisation tricolore de la Ville de Paris depuis plus de trente ans, l’entreprise confirme son ambition d’innover constamment en travaillant sur la smart city par l’axe de la signalisation et de l’éclairage public. Les participants à la journée du 3 mai ont après cela fait connaissance avec Good Angel, qui porte une solution de prise en charge des personnes alcoolisées, afin d’éviter qu’elles ne conduisent : un éthylotest connecté au smartphone qui informe l’utilisateur sur son état et lui propose, si besoin, un service de raccompagnement. C’est ERGO-CENTRE qui a clos ces pitchs. Cette start-up propose une démarche innovante dans les domaines de l’ergonomie et de l’UX, en mettant au cœur de l’innovation l’utilisateur, l’opérateur et le conducteur, afin de mieux faire coïncider les produits au terrain et de favoriser l’acceptabilité des solution par les utilisateurs.

 

 

… une table-ronde

Qu’en sera-t-il de l’intégration des moyens de mobilité innovants dans la ville, notamment des véhicules autonomes ? Cela changera-t-il le visage de la ville ? Comment faire cohabiter les différents modes de transports, de la marche à la voiture et au bus en passant par les nouveaux moyens de déplacements comme l’hoverboard ? Mireille Apel-Muller, directrice de lIVM, Maxime Guériau, docteur en informatique et ingénierie du trafic au LIRIS-CNRS, Sami Kraiem, coordinateur scientifique chez VEDECOM et Clément Collignon, business developper d’AUTONOMY, ont évoqué les questions sous-jacentes et les enjeux de la mobilité urbaine de demain. Les questions sont nombreuses lorsque l’on essaie de penser la ville de demain, plus propre, plus sûre, plus agréable pour tous, quel que soit l’âge, la condition ou le milieu social.

 

        

 

… un outil pour créer de nouvelles opportunités

Cette journée a été l’occasion de découvrir le BOOSTER Seine Espace. Ce booster, qui vise à développer de nouveaux services en utilisant les données du spatial, regroupe des acteurs du spatial, du numérique et des domaines applicatifs, afin de créer un environnement favorable au décloisonnement des filières et aux rencontres multi-secteurs, susciter des projets innovants valorisant les données spatiales seules ou combinées à d’autres moyens et d’accompagner les entreprises qui développent et commercialisent ces nouveaux services.