Book 2017 des Produits issus des projets R&D & Success Stories de Mov’eo

Cet ouvrage est la troisième édition d’une sélection de produits issus des projets R&D du pôle de compétitivité Mov’eo. Ce recueil de 55 produits innovants traduit la diversité des initiatives collaboratives menées au sein des territoires du pôle : un lien permanent entre PME de haute technologie, ETI, grands industriels, organismes de recherche, réseaux européens, institutionnels et acteurs territoriaux. Le rôle de fédérateur, de catalyseur et de tiers de confiance que joue Mov’eo en fait un acteur essentiel de l’écosystème d’innovation au service de la croissance et de l’emploi. Ce recueil en témoigne avec également 36 success stories des membres du pôle.

 

 
Préface partie Produits issus de projets R&D
Gaspar Gascon Abellan

Directeur de l’Ingénierie Produit du Groupe Renault

 

Le pôle de compétitivité Mov’eo est un accélérateur d’apprentissage considérable parce qu’il rassemble dans son écosystème des  profils  très  complémentaires comme des académiques, des laboratoires, des PME, des territoires et des grands groupes industriels, autour d’un projet commun. Il favorise l’ouverture et la montée en compétence via la coopération. Il permet non seulement de structurer des projets innovants sur des produits et services, mais aussi de partager des compétences, et d’optimiser l’efficacité de moyens de conception comme par exemple les outils de digitalisation/numérisation qui représentent un enjeu d’efficacité et de performance. La passion de l’innovation qui accompagne Renault depuis sa création nous pousse en permanence dans une dynamique de recherche à la fois pour la promouvoir dans nos produits et services mais également pour l’incarner dans nos façons de travailler.

Participer à Mov’eo a été une évidence pour notre grand groupe industriel automobile français fier de ses racines et qui porte le goût de l’innovation dans ses gênes. Ainsi, Renault s’est fortement impliqué dans la création de Mov’eo et n’a cessé depuis de s’engager dans son animation et dans de très nombreux projets coopératifs. En effet, au cours des 11 dernières années, nous avons participé à 126 projets R&D au sein de Mov’eo dont 49 en pilotage direct. 2 des 5 domaines d’activités stratégiques sont actuellement pilotés par Renault. Vous trouverez le détail des projets en cours dans les pages de ce book. J’en donnerai deux exemples :

Renault est le pionnier de la voiture électrique dont le développement est un pilier majeur de notre stratégie. Pour que le véhicule électrique puisse être diffusé plus largement, il doit gagner en compétitivité et l’électronique de puissance offre aujourd’hui un fort potentiel de technologies en rupture. Le projet de recherche MeGan en est une belle illustration et nous comptons beaucoup sur sa réussite pour une application en série dans les années qui viennent. Les applications pourraient être étendues également à d’autres industries comme l’aéronautique ou les fournisseurs d’énergie. Autre exemple, avec l’évolution du produit automobile, le développe- ment des services à la mobilité sont bien sûr au cœur de notre R&D, qu’il s’agisse de la mobilité des personnes ou la livraison des biens. Le programme SCORE@F sur la connectivité entre la voiture et les antennes « bord de route » illustre bien ce que l’écosystème de Mov’eo a pu apporter dans ce domaine.

Dans un monde de plus en plus liquide, où les frontières se floutent et où l’offre automobile et la mobilité se redéfinissent, l’innovation est plus que jamais au cœur de notre stratégie. Nos projets innovants vont devoir couvrir la mobilité dans son ensemble, avec ses nouveaux produits, nouveaux services, et leur intégration dans l’infrastructure. Dans ce contexte, les pôles de compétitivité, et spécialement Mov’eo, devraient encore monter en puissance en favorisant par leur écosystème les échanges entre l’industrie et les acteurs des territoires. Je crois profondément en la force de ce type de modes de travail horizontal et coopératif. Les réseaux sont le levier d’accélération des innovations qui sont en train de changer notre industrie. De la qualité de la collaboration viendront les succès dans la compétition entre les pôles industriels.

 

 
Préface partie Success Stories
Valérie Pécresse

Présidente de la Région Île-de-France

 

Inventons les mobilités de demain

L’Île-de-France est le premier cluster français et le deuxième cluster européen pour l’industrie automobile avec près du quart des salariés français du secteur et la moitié de l’effort de R&D. L’automobile est une filière phare pour notre économie et joue un rôle pionnier dans la plupart des bouleversements technologiques. Elle représente 50 000 emplois directs dans la Région dont 66% sont concentrés dans les Yvelines avec les deux usines de la Vallée de la Seine (Renault Flins et PSA Poissy). Trop longtemps considérée comme un secteur déclinant et après avoir traversé une décennie de crise, l’industrie automobile se redresse, comme en témoignent les bénéfices records annoncés par Renault et l’acquisition d’Opel par le groupe PSA. Les voitures françaises, comme la nouvelle Alpine A110 ou la DS7 Crossback, ont été les attractions du dernier Salon de l’automobile à Genève.

Nous pouvons être fiers de ces réussites ! La voiture est loin d’être morte. Bien au contraire, elle se réinvente dans ses usages et dans sa mécanique pour être moins polluante, plus fonctionnelle, silencieuse et adaptée à la ville de demain. Je suis convaincue que notre Région possède tous les atouts pour être le cœur de cette nouvelle révolution car nous sommes en pointe à la fois sur les usages et sur la mécanique. L’exceptionnelle diversité de l’écosystème francilien nous permet également de relier l’industrie traditionnelle aux nouvelles compétences liées aux TIC, au design et aux services. La Région agit en faveur de l’innovation dans l’automobile et des mobilités durables notamment à travers le plan route qui prévoit 250 millions d’euros d’investissements sur la mandature. Dans le cadre de ce projet, l’expérimentation d’une ligne de navettes autonomes entre les gares de Lyon et d’Austerlitz a connu un vif succès en transportant plus de 30 000 passagers depuis janvier. Deux nouvelles expérimentations seront mises en place, à La Défense dès le mois de juin, et à Vincennes. Nous accompagnons aussi ces innovations par des financements aux entreprises ; nous sommes par exemple présents au capital de l’entreprise NAVYA qui développe des véhicules électriques autonomes et qui a réalisé une levée de fonds de 14 millions d’euros. La Région prête enfin une attention toute particulière à l’émergence du premier circuit français d’homologation des véhicules autonomes à Linas Monthléry dans l’Essonne.

C’est cette vision innovante que je porte à l’échelle régionale. L’industrie du futur qui se déploie aujourd’hui est une formidable opportunité pour revitaliser notre tissu industriel. La numérisation et la robotisation de nos entreprises ainsi que la personnalisation accrue des produits nous rendront moins sensibles à la concurrence des pays à bas-coûts. L’innovation est la clé pour anticiper correctement ce virage. C’est pourquoi son articulation avec l’industrie sera un axe déterminant de la nouvelle stratégie régionale que nous dévoilerons en juillet autour du concept de « Smart Industrie ». Dédié à l’automobile et, plus largement, aux mobilités, le pôle MOV’EO est l’un des acteurs centraux de cette filière à l’échelle régionale. En favorisant le développement des projets collaboratifs entre ses membres, entreprises et acteurs académiques, il contribue au développement et à la montée en gamme de nos entreprises en Île-de-France.

 

 
Consulter les éditions précédentes